Armand Victor Lemoine reconstitue un simoedosaure à Berru

Médecin, zoologiste et paléontologue Armand Victor Lemoine (1837-1897) mériterait une plus grande notoriét régionale. Ses recherches sur la flore et la faune découvertes dans les argiles champenoises sont passionnantes. A l’image de ce simoedosaure, une espèce de crocodile qui vivait à Cernay-lès-Reims entre palmiers et étendues d’eau.

Armand Victor Lemoine

Déjà au Lycée de Reims, sa passion pour les sciences naturelles doublée d’un vrai don pour le dessin avait suscité l’admiration de ses maîtres qui avaient vu ses cahiers remplis d’études d’animaux et de plantes.

Commençant ses études de médecine à Reims à l’école dirigée par son beau-père le Dr Maldan, Armand Victor Lemoine, après avoir été interne en médecine à l’hôtel de Dieu de Reims puis aux hôpitaux de Paris, Dr en médecine, devint Dr ès sciences naturelles après avoir passé avec succès une thèse sur « le système nerveux, musculaire et glandulaire de l’écrevisse. »

Passionné de fouilles, tout à la fois géologiste, zoologiste et paléontologue, il consacra finalement toute sa vie à l’histoire naturelle.

Fouilles avec son épouse

dans les bois de Cernay et de Berru

Muni d’une pioche et d’un marteau, souvent accompagné par son épouse Marie Chevillon, il sillonna le pays rémois (Châlons-sur-Vesle, Cernay-lès-Reims, Berru) et le sud de la Marne pour satisfaire sa passion et surtout rédiger des études qui font date expliquant ses découvertes géologiques. « Il gagnait sa vie en exploitant les fossiles d’oiseaux et de mammifères trouvés à Reims, le plus ancien des systèmes d’Europe connus.  » Il s’intéresse à à Sézanne aux traces de phylloxéra trouvées sur des feuilles de vigne (vitis Balbiani)fossilisées dans des travertins datant de plusieurs millions d’années.

Dans les coupes argileuses creusées à l’occasion de la construction du fort de Berru il trouve des traces d’animaux ( (tortue fluviale, arctocyon etc ) qu’il reconstitue selon la méthode Cuvier selon la loi de corrélation (des formes permettant la reconstition d’un squelette à partir de quelques fragments.) Ainsi il fait renaître notamment le Simoedosaure, un reptile ressemblant à un crocodile qui vivait jadis dans le Cernaysien.

document wikipedia

Correspondant avec des savants du monde entier, il publie ses nombreuses recherches. On citera celles sur:

 » les énergies fossiles des terres tertiaires inférieures de Reims« ;

« Les oiseaux des terrains tertiaires inférieurs des environs de Reims;

« Quelques mammifères de petite taille de la faune cernoysienne du milieu rémois;

un « atlas sur les caractères spécifiques de la flore parisienne et de la flore rémoise. »

« Une étude des dents de mammifères fossiles dans l’environnement de Reims. »

« L’utilisation des rayons X dans les recherches zoologiques et paléontologiques ».

On rapporte qu’à sa mort, à 60 ans, Armand Victor Lemoine, professeur honoraire de la faculté de médecine de Reims, vice président de la société géologique de France, ancien président de l’Académie nationale de Reims, décoré de la Légion d’honneur pour tous ses travaux, aurait laissé encore beaucoup d’autres écrits sur ses recherches et ses découvertes. A ce jour rien n’aurait été retrouvé.

Victor Lemoine est enterré dans le canton 17, dans la même concession que son beau père le Dr Maldan.

Alain MOYAT

Sources: « Annuaire » Matot-Braine 1898; « Cimetière du Nord » d’Alphonse Rocha, les rues de Reims de Jean-Yves Sureau.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s