Jean-Baptiste Pierre Léon Jeuge, dit Jean d’Arvor, grand-père de PPDA

Force est de reconnaître que son petit fils, plus connu sous les initiales de PPDA (Patrick Poivre D’Arvor), journaliste de TF1 et écrivain, est plus connu que lui. Reste que les amateurs de poésie apprendront que Jean-Baptiste Pierre Léon Jeuge, dit Jean d’Arvor (1883-1970), arrivé à Reims en 1928 a laissé de nombreux poèmes à la postérité dont plusieurs sonnets qui évoquent la cathédrale de Reims et lui ont valu la médaille d’argent de l’Académie de Montauban et un prix au 22ème congrès des Écrivains de France à Reims en 1953.

Rien ne prédisposait pourtant cet auvergnat, né à Pionsat (Puy de Dôme), très tôt orphelin à prendre la plume pour ciseler des poèmes de gloire et de foi sur sa région natale puis sur sa ville de Reims d’adoption célèbre pour sa cathédrale Notre-Dame.

En effet, c’est dans le travail du cuir, à Montluçon qu’il commença sa vie professionnelle. Mais c’est la découverte d’un atelier de reliure qui lui donna le goût de la littérature puis de l’écriture. Manufacturier dans une usine de caoutchouc à Clermont-Ferrand, c’est en 1928 qu’il arriva ainsi à Reims pour monter une affaire de gros en chaussures.

PPDA s’attribue le pseudo de son grand-père

Jean-Baptiste Jeuge épousa Eugénie Alexandrine Jouannet, puis Marie Victorine Nore 1896-1972).

Sa fille Madeleine Jeuge épousa Jacques Poivre. De cette alliance sont issus le journaliste Patrick Poivre d’Arvor (1947) et le romancier Olivier Poivre d’Arvor (1958), tous deux nés à Reims, 22, rue Talleyrand.

À l’occasion de l’inauguration de la rue (à l’intersection de la rue Monseigneur Georges Béjot et des rues du Docteur Serge Bazelaire et Joannès Brochet) , la famille a fait graver sous l’épitaphe de Jean-Baptiste Jeuge son pseudonyme d’écrivain : Jean d’Arvor.

Patrick Poivre s’est officiellement attribué le pseudonyme de son grand-père d’Arvor .

Jean d’Arvor a aussi sa rue à Pionsat (63) depuis 2013.

Jean-Baptiste Jeuge et sa seconde épouse reposent au cimetière du Nord.

Source: généalogie d’Alain Garric, Wikipedia, les rues de Reims de Jean-Yves Sureau

Alain MOYAT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s