A la mémoire des artistes et architectes

Au cours de sa visite au cimetière du Nord, le promeneur a de nombreuses fois l’occasion de côtoyer des sépultures d’artistes et d’architectes qui ont contribué à donner à Reims sa renommée. Malheureusement de nombreux bustes qui les surmontaient ont été volés ou … enlevés par la ville par mesure de protection.
Mais jusqu’à quand ? Impossible de dresser de façon exhaustive les tombes, bustes, mausolées, dédiés à la mémoire des artistes inhumés au cimetière du Nord. Alors au détour d’une allée, le visiteur attentif a souvent la surprise de découvrir le nom ou le visage d’un homme, connu: peintre, sculpteur, verrier, chroniqueur qui ont fait les belles heures de Reims.
Verriers.-A tous seigneurs (de l’art), tout honneur. Derrière un feuillage d’églantines sauvages (canton 8), sobre et discrète, une haute stèle de pierre blanche rappelle la mémoire des Simon, peintres-verriers rémois.
Le nom de Pierre Simon: 1614 suivi de nombreux autres Simon dont les prénoms sont parfois identiques inaugure la mémoire d’une famille dont le nom restera toujours lié aux grands verriers de la cathédrale Notre-Dame: la cathédrale de Reims; mais aussi à de superbes peintures.
Le gardien du cimetière pourra d’ailleurs vous faire découvrir dans la chapelle Luzzani un superbe vitrail réalisé par un maître-verrier Simon, de ceux qu’on a longtemps qualifiés de « gardiens des verrières, des rosaces de la cathédrale. »
Peintre.-Il était condamné. Marqué du sceau jaune négligemment tracé au pinceau par les fossoyeurs des concessions arrivées en fin de course. Le buste en pierre de François Levasseur réalisé par Liébart posé au-dessus d’une palette rongée par les moisissures du temps qui passe rappelle la mémoire d’un peintre-photographe né dans la Mayenne en 1808 et décédé en juin 1867.
Miniaturiste, Lié Louis Périn Salbreux (1733-1817) repose aussi au cimetière du Nord.

Autoportrait

Charles Auguste Herbé (1801-1884)professeur de dessin des écoles municipales supérieures et du Lycée de Reims, membre fondateur de l’Académie de Reims, membre de la commission archéologique du département de la Marne il avait aussi présidé la commission des Beaux-Arts devant Louis-Philippe à Paris. Il repose dans le 6e canton.
L’artiste aurait réalisé plusieurs ouvrages sur « Les costumes français », « L’histoire des Beaux-Arts en France par ses monuments », « Les costumes civils et militaires de France. »
Le musée des beaux Arts posséderait deux tableaux signés Herbé: « Mazarin mourant présentant Colbert à Louis XV » et « Les échevins rémois plaidant devant Saint-Louis. »

René Richard Louis Castel.-Poète-Né à Vire en 1757, mort et inhumé à Reims en 1852, René Richard Louis Castel a un remarquable monument élevé dans le canton 2. On peut y lire un extrait du « poème des plantes »:

« C’est lui qui le premier sur le mont poétique à la cour des neuf soeurs mena la botanique »
« Si de mon sang trop froid les débiles esprits
n’osent tenter l’accès des célestes lambris
Je suivrai les ruisseaux: au pied d’un roc sauvage
du rossignol caché j’entendrai le ramage
murmurantes forts, ombrages ravissants,
Vous serez mon amour et l’objet de mes chants. »

Aux bâtisseurs.-Un parchemin, divers outils, deux amphores, la stèle du canton 8 rappelle le souvenir de Nicolas Serrurier, architecte de la ville de Reims qui contribua à réaliser le cimetière du Nord.
Nombreuses sont les autres tombes d’architectes au Nord.
Alphonse Gosset (1).

Alphonse Gosset

Si Pierre-Louis (1802-1875), réalisa de beaux hôtels particuliers Bd Lundy, son fils Alphonse (1835-1914), « esprit novateur resté fidèle aux nobles traditions de la belle architecture «  fut particulièrement créatif. Il a réalisé le théâtre (première mouture) en s’inspirant de l’Opéra Garnier, mais aussi de nombreux bâtiments: l’hôtel de la Chambre de commerce, des châteaux ( Neuflize, Cormontreuil, Rilly-la-Montagne), des églises: Bermericourt, Thil; la mairie de La Neuvillette; des hôtels, des usines de tissage, des maisons de Champagne.
On disait de lui: « C’est un artiste. Il voit tout en beau et veut faire tout en grand, dans la vie privée comme dans la vie publique. Demandez lui le plan d’une chaumière il vous présentera le plan du Louvre. Il laisse aux autres le soin vulgaire de trouver les millions pour régler la dépense. »

Son gendre Max Sainsaulieu, architecte aussi a continué son oeuvre.

Lire aussi : https://reimscimetieredunord.fr/2021/02/21/larchitecte-alphonse-gosset-realise-le-premier-opera-remois/(ouvre un nouvel onglet)

Narcisse Brunette

Hommage à Narcisse Brunette(1808-1895), architecte de la ville de Reims qui a travaillé sur la basilique Saint-Remi, la construction de l’église Saint-Jacques, Saint-Thomas, Saint-Maurice, le temple, les groupes scolaires Courlancy, Anquetil, Carteret, la caserne Colbert, le cirque, le Manège, les Promenades.

Ernest Kalas


Clin œil aussi à Ernest Kalas, architecte décorateur, élève d’Alphonse Gosset à qui l’on doit la reconstruction de l’église de Sillery, Aubenton (Aisne), Maubert-Fontaine (Ardennes).


Il n’était pas architecte, mais ceux qui l’ont pleuré lui ont édifié un étonnant monument, un échafaudage bizarre composé d’une petite chapelle Saint-Sacrement contenant un petit cercueil posé sur une pierre voilée. Il s’agit de la dernière demeure de M.Pol François Schmitt, artiste sculpteur « qui n’eut pas dû mourir.

(1)A noter que le Dr Pol Gosset, érudit, n’est pas en famille avec les Gosset architectes.

Alain MOYAT

(Article publié en août 1998)

D’autres articles à venir

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s